Fouineuse de sons

MuSic Is My ReLiGiOn

Circulations and Jay Scarlett present New Worlds

jay-scarlett-pic1  circulations-new-worlds-jayp-scarlett1           jay-scarlett                                                           

Avec à son actif de nombreuses collaborations et des projets multiples et rarissimes révèlant ainsi des talents artistiques indépendants venus de toute part de la planète si l’on puit dire ainsi Jay Scarlett figure parmi l’un des rares dénicheurs de petites pépites underground rares, à l’instar d’un Gilles Peterson un peu plus ouvert d’un point de vue commercial (moins pointilleux on va dire…) ou d’un Benji B entre autre, ce DJ d’origine Allemande a un parcours non moins fourni, ayant pendant quelques années officié en tant que DJ d’origine Allemande (Munich) et manageur de la tournée de « The Spacek » (Morgan Zarate & Steve Spacek), qui parcourt le monde pour dénicher les talents de demain et nous les fait découvrir à travers sa radio en ligne « AmpSoul Generation ».

Après le succès d’une collaboration assez fructieuse avec Cinnaman sur le très gouteux « Beats Générations Vol 1 » fort d’un grand succès en terme de retour de la part d’auditeurs assez exigeant, et deux autres compilations réalisées pour le compte de la marque Reebook à savoir le « CLASSICS A JOURNEY INTO FUTURE » et « FUTURE SOUNDS FOR MY CLASSIC GENERATION », il nous revient ce coup ci avec « Circulations and Jay Scarlett presents New Worlds » projet mi intrumental avec une vision d’une style assez visionnaire dans l’ensemble,une mouvance que l’on pourrait qualifier de progressive Electro Nu Soul, beats assez monstreux on retrouve donc du beau monde de la scène undeground à savoir Sa-ra The Creative partners « Talk Sex », le charmant vocaliste Soul Reggie B & The Big PayBack (Byron & Onra) « New Worlds » un titre assez barré qui a beaucoup tourné sur la page myspace de Jay Scarlett les connaisseurs reconnaitront le beat bien sur, le Emcee underground number one de toujours Guilty Simpson, le beatmakeur Hudson Mowhake qui nous surprendra toujours avec son univers assez hype et décalé tel un Dabrye, qui nous offre un remix de « Strike First » avec le Taz Buckfaster, etd ‘autres artistes et groupes indé inconnus pour ma part The Clonious, Dorian Concept, Ras G & The African Programs, Leon king, Super Smoky smith, Paul White, entre autre autant d’artistes qui mériteraient sur un tel projet qu’on s’y intéresse de plus près.

Le design de la pochette réalisé par le talentueux Josh Mays basé à Philadelphie qui a fait  l’Art cover de Waajeed (The War), Jneiro Jarel (Three Piece Puzzle), et Mark The Clive Lowe (Tide’s Arising), avec des concept de pochettes assez visionnaire. Un album de 14 Titres qui a été réalisé en Novembre 2008 (Label Circulations) pour fêter les 10 ans de la station HMV SHIBUYA basée au Japon.

Bien évidemment sur cet opus on retiendra les bonnes claques instrumentales « Tweet For You » du Dorian Concept, « Light Curtain »Busy, « Come You Can Go » avec Quadron( Robin Hannibal de Owusu & Hannibal) très spacial qui nous transporterait presque vers l’espace sans problème, les autres tueries « New Worlds »The Big Payback & Reggie B, le morceau en plus qui a été rajouté en bonus est venu en quelque sorte réhausser« Knockout Kings » avec le trio japonais Super Smoky Soul et notre Emcee made in Detroit City Guilty Simpson ce projet sans lui il manquerait de consistance, on se serait en revanche bien passé des morceaux « Talk Sex » de Sa-Ra qui manque un peu on va dire de dimension pas très sérieux, « Design Centre », « Crenshaw & King » par contre le track « I can Help it » avec le chanteur anglais Leon King revient dans notre estime replacer la barre assez haut…

Je vous recommande très vivement ces deux compilations qui datent, des sélections à faire palir d’envie qui vous feront découvrir le must de la scène underground dont vous retrouverez certains morceaux sur notre Radio Street.

CLASSICS : A JOURNEY INTO FUTURE (Sortie Oct. 2007/Label RBK Germany)

classics-jay-scarlett

 Compil’ de 16 titres assez soft comparé aux autres projets que Jay Scarlett a pu faire par la suite ou avant avec The Spacek, on y retrouve bien évidemment beaucoup d’artistes Soul avec une belle intro de my men ,Bilal, Stephanie McKay,Olivier DaySoul, Erika Rose, Amalia, Steve Spacek avec un remix de feu fait par les jeunes prodiges du groupe Up Hygh du morceau « Dollar » de Steve Spacek (Spaceshift) avec J Dilla qui avait produit le track pour le versant Hype Hop, Oddisee « I Hate Rap », Trackademics feat MoxMore  » un Emcee allemand Minute « Lieb Den Schei » pour ma part inconnu mais au flow assez énergisant l’une des découvertes et rélévation de ce projet haut en couleur varié et assez éclectique pour les gourmands vous avez des plages instrumentales assez décalées qui ne demandent qu’à être dégustées « Spotted » du producteur Hudson Mohawke, « Top Sidin », « Steppin Over Buildings » de DJ TAKE, Om’Mas Keith du groupe Sa-Ra que du beau monde inconnus pour la plupart…

Après l’avoir décortiqué dans tous les sens les morceaux qui retiennent mon attention

le Emcee Oddisse qui pour l’occasion nous fait découvrir ses talents de Beatmakeur sur « I Hate Rap »

Byron Aquarius qu’on a pu apprécier sur le The Big Payback avec Olivier Daysoul « Simple Love »

« Spotted » le clash sonore martien de Hudson Mohawke

Opolopo en featuring avec Amalia sur le langoureux « I Do »…très suave

FlyamSam « The Offbeat »

la surprise vocale c’est le Emcee made in Deutschland Minute sur « Lieb Den Schei » qui nous révèle que rapper en allemand proprement peut être possible et bien fait et qui nous ferait oublier ou presque que cette langue n’est pas très facile à assumer vocalement…le beat associé aussi est surtout mortel!!!

le track le plus clubbing de cette compilation « Top Sidin » avec les Trackademicks feat. Moxmore

 

FUTURE SOUNDS FOR MY CLASSICS GENERATION (Sortie Sept. 2008 Label RBK Germany)

1. Sa-Ra Creative Partners – Intro (A Few Words By Sa- Ra Creative Partners)      futures-sounds-for-my-classics-generations1     
2. Daru & Reggie BGone Away
3. Funkenteller feat. The Deepspace 69Emulator
4. Gecko TurnerMonosabio Blues (Phillips Owusu Remix)
5. 8thW1 A Fools Lullaby (Could It Be)
6. Dem Suite – The Worst Way (Spinnerty Remix)
7. Nicolay & KayThe Light
9. Omm’as KeithBassa Sex Plex
10. Chacho Brodas – Soul Brodas
11. Dabrye feat. A.G.Get Dirty
12. Erika RoseFairytales
13. The ReflektorVerdadero
14. Mono/PolyThe George Edit
15. Jahcoozi – Getyoshitout
16. Altered Vibes – Holy Ghost
17. J Todd feat. MC 2020 – 1-2-3
18. QuirogaNo More
19. DephjoeHey Playa
20. Tai, Joaquin & ViceloungeNever Fall Away
21. Iman Williams & AB – Soulmate
Hidden Track: Jay Scarlett feat. Reggie B & Distantstarr

2e compilation pour la marque Reebook projet mi instrumental/mi vocal avec une pléaide d’invités aussi bien des vocalistes de renoms que indépendants (Reggie B, Erika Rose, Kay, Distantstarr, Iman Williams, OmM’as Keith,…)

Des beatmakeurs reconnus Nicolay le producteur Hip Hop Soul, Dabrye l’un des beatmakeurs hip hop underground les plus barrés de sa génération. Nous retrouvons le Emcee A.G. , Sa-Ra The Creative Partners,…Certaines bonnes surprises sur ce projet passé totalement inaperçu viennent d’artistes vraiment inconnus, je pense au morceau de Funkteller avec The Deepspace 69 avec le morceau « Emulator ». Comparé à la 1ère compilation on se retrouve face à une projet un peu plus novateur, musique assez spatiale qui nous ferait presque voyager vers l’espace, électro, dub step, électro Nu soul, on y retrouve plusieurs styles et mélanges de genres…

Les titres phares de cette compil’ pour le versant Electro Nu Soul et instrumental, Erika Rose « Fairytales », le duo prolifique Daru & Reggie B « Gone Away » qu’on retrouve sur leur projet commun le maxi « Future Music Ep », Quiroga « No More »The Reflektor « Verdadero », Jay Scarlett feat Reggie B & Distantstarr pour la plage cachée sur le dernière morceau qui est vraiment mortel, OmM’as Keith du trio Sa-Ra « Bassa Sex Plex ».

Pour le côté « Rap Psychédélik »/ »Rap Soul » nous avons la tuerie d’une association au top Dabrye & A.G. « Get Dirty », le producteur Nicolay & Kay avec me morceau « The Light » qu’on retrouve suur l’album « Time-Line », 8th W1 « A Fool Lullaby »(Could It Be), Dephjoe « Hey Playa ».

Pour vous faire un petit aperçu rendez vous sur le blog de Jonn Nubian où il est en téléchargement gratuit.

Download it right Here

mars 5, 2009 Posted by | Les petites pépites...découvertes en flanant sur le net | Laisser un commentaire

Virtual Meeting with Nebs….

Dans la section « Talking about rare artists » et après vous avoir brieffé sur son premier album « Cosmic Headphones » nous sommes allés à la rencontre de cette artiste assez hype et bien dans ses baskets Eagle Nebula pour un entretien qui se devait d’être….

nebs

1-Can you introduce yourself to our readers ? (Where are you from, your career, your influences …)

What’s up! I’m Eagle Nebula, you can call me Nebs for short, or Eagle, but I’ve found that people have a really hard time pronouncing that, you can call me Nebula too, but that also appears to be a tounge twister of sorts. Anyway, I’m from Inglewood, Ca where the most hood of folks live in Brady Bunch type houses. I’m an artist and emcee influenced by the infinite potential of the most powerful light called spirit.

2- How you define your music ?

Define…I have realized now, that definitions are too small, to confining for me, a very large woman!!! Whenever you see me rapping, I’m usually just having fun, bringing joy to the world, or bringing a necessary message. When I write, it’s often to transform a situation rather than dwell on it. Some consider that hippiesque. If I were to make my own box, my own definition, I’d call it hippy hop!!! Just to agitate the current rap vibration, you know. But I’m a Libra, hella indecisive so that definition could totally change tommorow.

3- How was your relation with the music during your childhood ? Did you start to play in a band or solo with an instrument ?

Man. When I was a kid, my mom really wanted me to be a musician, an artist in general. I took piano, voice lessons, drum lessons, sang in the choir, dropped out of everything. I had a short attention span, I really just wanted to talk to people, make jokes, chill. So mom was like, okay, chill with the artists in the community. They were all types of folks from all walks of life, you know, jazz musicians, poets, African dancers, lawyers turned jewelry makin’ cake bakin’ Rasta women!!! I had a great childhood, filled with a lot of eclectic people who were all about being happy and feeling free in spite of life’s many issues. I’m really happy that I got to see adults deciding to not be oppressed by “adulthood”.

4- When we look your cd cover closer, we could believe that you put a message into it for the people. From where this « Spiritual Sound » dimension comes from ?

The spiritual sound dimension is all there is, right, because everything is a vibration. Everything is vibrating, making its own sound. That is spiritual, some call it science, whatever. For me it’s about going to a higher level, not being too concerned with earthly matters. Being in a more etheric state, connecting with the higher self that society tells people to cut off after their 7th birthday. I feel like the earth has its own thing going on and we just happen to be inside of it, trying to work with it in all its seasons. Trying to grow into our higher selves, not just stay on the ground level, but go up to the penthouse of self. All of these thoughts I have are for the people because I see people walking this planet downtrodden everyday. I am often one of them. This is a message to the people and a reminder to myself.

5- This is Tokio who realized your album cover ? Can you tell us more about his work in Epistrophik Peach sound label ?

Yeah, Tokio is doing most of the album covers for EPS. He’s an artrist who can really tap into the spiritual dimension. He dosen’t just do pretty stuff. It’s beautiful work that is rooted in another realm. I love it! I love all his work and it was my deep pleasure to have been one of his subjects. I am honored for him to have done that painting, it was all from his mind and I love him for that. For his ability to time travel through his medium.

6- In collaborating only with Georgia ? You wasn’t afraid that your album is quartered in certain musical style ?

No. I wasn’t thinking about that. I was just enjoying the process.

7- We noticed this alchemy with Georgia for the production. How was your work in studio together ?

Our work in the studio was joyful, lots of laughter, some deep conversations, breakthroughs. She would play a beat and I would just dance around the studio for a while before I wrote anything. Then, we’d make jokes, then the work began. Georgia is an angel, she is just so wonderful!

8- What are your musical influences ?

Hmmm. I’m a child of the golden era of hip hop, so all of that. And many of the great jazz cats, the Coltranes, Monk, Mingus. But more personally, the artists of Leimert Park, my mother singing opera quietly while washing dishes on Saturday mornings, old musicals like Westside Story, The South Pacific, and The Wiz, of course! Then there are the constant sirens of everyday hood life, men screaming at their women, women screaming at their children…I could go on, but I’m sure you see the picture.

9- What are the artistical meetings that change your career ?

Well, meeting Tius Blak was really important for me. He saw me freestyle at a club in the Lower East Side and asked me to be on his mixtape. The session went well and he encouraged me to record more, at the time, I wasn’t into recording, I just liked to freestyle, he encouraged me to put my ideas onto paper and then record.  That was very important. Georgia and Dudley are important too, they wouldn’t let me come and just hang out at the house, they always wanted to lay down a track and then put it out for the world to hear. That was really cool of them because they didn’t have to do it, they wanted to. All of these people saw a talent in me and believed in me and that is important in any artists career, strong and supportive friendships.

10- How do you met Georgia and Dudley Perkins ?

Georgia and I are from the same cultural/spiritual/creative community in LA. We’ve been partners in crime since High School. I met Dudley through Georgia and we’ve been working together since.

11- You already came in Paris briefly. Did you see some french artists to work together ? With what artist would you like to work ?

You know, one of my favorite phographers is from Paris. His name is Hermosdef. When we did our show in Paris, he took pictures of me, Dudley and Quazadelic. I was familiar with his work and so excited and honored to be shot by him. We spoke about doing another shoot in the future. He was so vibrant and passionate about his craft. It made me very sad to hear of his passing. He had a gift and a light so powerful it would have only made the world a more beautiful place. But I know that his images will be a journal to educate and inspire generations of artists to come.

12- How can you explain this new excitement for the Neo Soul with artists like Ms Jack Davey or Sarah White ?

These are two very fierce and powerful women. They make me proud to be an 80’s kid! I would say that they are not neo soul, but part of a generation that is creating a style of music yet to be defined. They are challenging the idea of what “soul” or “black” music is and I love that! I’m happy that there is excitement about them. Black folks in general and Black artists in particular are tired of conforming to whatever someone elses idea of Blackness or Soul is. There are a whole lot of Black folks that don’t fit into the “Black Box”, myself included, so there has to be a sort of resistance, a willingness to self define, lest you be forever damned to the Thug Life!!!! The essence of their strength is their unwavering determination to be themselves. I hope it inspires the youth to be non conformists!

13- In listening your album, I was surprised by this old school flavor which sounds like 80’s music. Are you nostaligic about this period ?

I wasn’t going for the 80’s sound but the 80’s and all it’s styrophome and hairspray are forever etched into my stem cells so I guess it just came out like that. I was a little kid in the 80’s so all I remember are the cartoons, the music, and the clothes, you know, the good stuff in life. Nostalgic, no, politically and socially, we are still in the 80’s and I would love to see the day when we progress toward a better day. Society plummeted more deeply into shit in the 80’s, Reganomics, Crack, Bush #1, I’m ready for a new day.

14- Cosmic Headphones is your first album, but you released Black Experiment maxi before. Did you release another maxis or collaborate for other projects before ?

No, just those two projects. There were other things, but they were never released.

15- I knew you with « RebelYouthwithSkill ». Can you tell us more this musical UFO « Pattie Blingh And The Akebulan Five » ?

Georgia released the Sagala EP under the alias Pattie Blingh. « RebelYouthwithSkill » was my first appearance so that song and that project hold a special place in my heart.

16- Did you have, as in independent artist, some difficulties to find a studio, a label, a distribution ?

Those things are always difficult to secure to a certain extent. To me it’s about having a strong community and working with a team. You can’t do it all on your own. Tius Blak, who I worked on with The Blak Experiment EP was always down to record me when I was away from my folks in California, then Georgia told me about her label and that’s how the album came out. I guess when things are supposed to happen, they just happen. Nowadays with Computers and the internet, all of those things are more accessible than they were a decade ago.

17- I just discovered that you worked with french beatmaker Yann Kesz and Lorett Fleur. How do you met and how this collaboration is borned ?

He just hit me up on myspace soon after I put up my first few tracks, then he released the song on his EP the next year.

18- Can you tell us more about your travel to Africa ? What did you feel ? Do you want to come back there ?

I have spent a lot of time in West Africa, particularly Ghana. I was there off and on for 2 years as a student, a teacher, a traveler, and a menace! Then I went back this past summer. I could write a book about the things I felt, this is the super abridged version.

My emotions ran the gamut of anger, joy, sadness, love and back to joy. I remember going into a slave dungeon that was converted into a home for a British businessman and his wife. They let the British flag wave from the highest tower, the cannons, rusted and worn, were still pointed at the surrounding village. The bathroom where the women were washed before they were raped was the wifes bathroom. The room where the rapes took place was the main bedroom. The female slave dungeon was now crowded with dirty dishes. Now, of course, West Africa, and all of Africa at that, is much more than that particular legacy. It is in Ghana that I learned how to be free! Everywhere I went, people would just say, “feel free”. At first, I was like, what are you talking about because in my culture, we’ve got to always be doing something, always on the grind, you know. In Ghana, I learned to have patience, to take my time. Things move slower and I had to adapt to appreciate it. It’s like, today, I am going to the bank, or I am going to a friends house, or going to the Market.

I loved that my Gap and big hips were a sign of beauty there. The women taught me that being beautiful was my inheritence. You know, the West’s idea of beauty is really on some bullshit!!!

19- There is some artists (painters, graphists, photographers…) out from your musical universe with whom you want to work ?

I remember being angry about the various oppressions of government and religion, but I feel that in the USA as well, I just became more aware of it there. Then there was that time I went swimming in a waterfall, and the dancehalls on the beach, and the good food, and those taxi drivers that want to cheat you because of your dollar (when it was worth something J). My greatest memory is the sky, how it stretched in a way that made it obvious that it was greater than the earth. And the air, how thick and warm it was, like a womb.

like working with folks who want to do real things!!! Not just talk the talk. Walk the walk, dance the dance! Honest folks open to creating new things and adding to this tapestry of life!!!!

20- Do you have projects for 2009 ?

Yeah, there are a few collabos in the oven, but I don’t want to jinx them!!!

21- Can you make us a playlist with your 20 favorites joints ever please.

Well, right now it is:

  • Gang Starr : Manifest
  • Gza: 4th Chamber
  • The Pharcyde: Passin Me By
  • De La Soul: Stakes is High
  • Method Man & Mary J. : All I Need
  • The Roots: Silent Treatment
  • Charlie Mingus &Langston Hughes: Scenes of the City
  • Alice Coltrane: Lovely Sky Boat
  • John Coltrane: A love Supreme
  • Rick James: Ghetto Life
  • Chaka Khan: Fool’s Paradise
  • The Eurythmics: Sweet Dreams
  • Soul For Real: Candy Rain!!!!
  • Gang Starr ft. Inspectah Deck: Above the Clouds
  • Slum Village: Fall in Love
  • Tribe Called Quest, Jungle Brothers, Busta Rhymes: Scenerio
  • Ice Cube: Today was a good day
  • Prince: Let’s go crazy!
  • Cameo: Word Up
  • Slave: Watching You
  • Hiroglyphics: 93 till infinity

but, that could all change tommorow.

Ok, Thank You Nebs!!!!See Yah!!!

Tanx Big Ad pour le coup de main!!!Peace!!!

mars 5, 2009 Posted by | Petits Cocktails "So Exotic" entendez par "cocktail" "Playlist" | Laisser un commentaire

Un biopic sur le grand Fela Kuti en cours de réalisation…

fela-kuti

Un biopic prévu courant 2009 serait en cours de préparation sur la vie de Fela Kuti un des artistes les plus samplés ou repris du courant qu’il a lui même crée “l’ Afrobeat” un mix entre Jazz, soul, funk et musique traditionnelle Egba/Yoruba. Une maison de production américaine Focus Features (Le Pianiste, le secret de Brockeback Mountain), a acheté les droits d’auteur du livre de Michael Veal Fela: The Life and Times Of An African Musical Icon. Un film documentaire “Music is the Weapon” avait été réalisé en 1983 par Stephane Tchal-Gadjieff et Jean-Jacques Flori.

fela

Le projet remarquable “Red Hot & Riot Tribute To Fela” avait déjà vu le jour en 2002 sous l’instigation d’un de ses fils Femi Kuti avec Red Hot organisation caritative pour la lutte contre le Sida aux cotés de plusieurs artistes hip hop Soul Jazz Brockende la scène actuelle à savoir Dead Prez, Djelimady Tounkara, Common, Meshel Ndegeocello, Kelis, Les Nubians, D’angelo, Macy gray, Sade, Blackalicious, Manu Dibango, Res, Baaba Maal, Archie Shepp, Yerba Buena, Bugz In The Attic, etc…

Pour ce qui ne le connaissent pas petit rappel oblige Fela Kuti est un multinstrumentiste hors pair (chanteur, trompestiste,saxophoniste ténor, danseur,…) de talent d’origine nigérienne plus précisément Yoruba qui a été l’une des figures emblématiques de son pays. Issu d’une famille respectable il fait des études de médecine à Londres où il dirige le Koola Lobitos. Influencé largement par des artistes comme James Brown, John Coltrane, qui ont presque transformé leur musique au lieu de les cantonner dans un certain en opérant une fusion évolutive de plusieurs genres musicaux.

A travers sa musique il a combattu en quelque sorte la dictature de son pays durant toute sa vie marchant ainsi sur les traces de sa mère qui était une réelle activiste au sein du milieu politique de l’époque qui l’a poussé au militantisme. Au courant de sa vie il a eu la chance de rencontrer Sandra Isodore proche des Black Panthers qui lui enseigne la philosophie et les ouvrages de Malcom X, qui changera sa vision des choses, il se présente aux élections sans grand succès vu le système dictatorial du gouvernement nigérian, il sera arrêté à plusieurs reprises injustement, torturé, subissant coups et blessures par la milice. Le gouvernement profèrait des accusations de toute part sur son mode de vie non conformiste, en véritable rebelle il leur fait affront en épousant en même temps 27 choristes et danseuses qui font partie de sa troupe! Il chante en “pidgin” pour se faire comprendre du bas peuple. Il a été l’un des premiers chanteurs africains à s’exporter véritablement dans une mouvance World Music. Il se fait connaitre en se produisant sur des scènes internationales notamment à Paris, aux Etats-Unis, à Londres.

felakuti2

Il décèdera en août 1997 suite à une insuffisance cardiaque, complication entrainée par le virus du V.I.H dont il était atteint depuis des années et qui l’a beaucoup affaibli, deux de ses enfants ont repris la relève Femi Kuti mis sur la voix par son père qui l’a lui même initié et le jeune Seun Kuti.

Personnellement je me souviendrais du morceau “Grown Man sport” Hip Hop Underground Classics Lost & Found de Pete Rock un peu plus tard j’ai découvert qu’il avait samplé “Water Get No Enemy” en reprenant une boucle j’étais étonnée et fière qu’un producteur de talent comme Pete Rock puisse puiser dans la musique africaine….

Un autre biopic très attendu…celui sur la vie de la très talentueuse Nina Simone est pressentie pour ce rôle la sublime Mary J Blige, aucune information supplémentaire sur la date de sortie n’a été publiée pour l’instant…Affaire à suivre.

février 17, 2009 Posted by | Petits Cocktails "So Exotic" entendez par "cocktail" "Playlist" | Laisser un commentaire

Il était une fois…une histoire de plagiat…

manu-dibango-soul-makossa

Dans la série “dossiers qui fachent”/”Touche pas à mon Tonton Kmer!!!!”en parlant de Manu Dibango nous revenons donc à une énième histoire de plagiat ehh oui petits frères et petites soeurs quand vous regardez, écoutez à la télé des tubes sachez que dérrière se cache des salaces histoires de copies sans geste de gratitude par dérrière, donc le célèbre saxophoniste d’origine camerounaise fait parler de lui une nouvelle fois et à juste titre puisqu’il s’attaque à deux poids lourd, deux figures emblématiques de la musique Us “The king of Pop” Michael Jackson et la charmante Rihanna.

Pour Michael Jackson disons pour la plupart nous étions déjà au courant puisque l’album Thriller date, le musicien de jazz l’avait déjà attaqué auparavant sans avoir gain de cause face à ce monstre sacré. Une histoire qui date de la sortie de Soul Makossa dans les années 70 plus exactement en 1972, on part là d’un morceau de rien du tout sorti sur une face B D’un 45 tours à l’époque mais qui entrainera donc la sortie d’un autre tube planétaire “Wanna be Startin’ Somenthing” quel gamin n’a pas fredoné ce refrain Mama Ko, Mamassa, Mamakossa…

A l’époque un un ami résidant à New York et proche du chanteur camerounais le félicite de cette collaboration avec Michael Jackson alors qu’il n’en est rien, que Monsieur Jackson se fait de l’argent en brassant des millions alors qu’il n’en ait pas l’auteur il n’appose aucun crédit et ne le sollicite guère vous me direz c’est un pauvre artiste français d’origine camerounaise pourquoi le solliciter c’est tout juste une boucle et aussi un refrain presque qui ont été copiés.

Tout d’abord flatté par cet engouement et le succès qui a fait en partie de Thriller l’un des albums les plus vendus de la planète jusqu’aujourdhui, la maison de disques de Manu Dibango abandonne les poursuites à l’époque, en 1986 soit 4 ans après la sortie de Thriller il obtient finallement gain de cause en trouvant et accord avec les représentants de la star mondiale et reçoit un million de franc, abandonne ses droits sur le morceau présent mais pas sur les prochaines éditions, remix en voulant garder une main mise sur les futures adaptations de son titre….alors c’est avec étonnement qu’on se rend compte que d’autres jeunes artistes ne prennent pas exemple de cette facheuse histoire puisque qu’AKON remet çà en sortant un remix du morceau pour les 25ans de Thriller (Thriller 25th Anniversary Edition) , et Rihanna qui enfonce le clou et remet une couche avec le hit “Don’t stop de Music” qui a beaucoup tourné en club, Manu Dibango n’étant toujours pas crédité et Michael jackson considéré comme l’auteur compositeur, l’affaire est en cours actuellement et a été plaidée le 3 Février dernier, les maisons de disque ont été assignées, l’interdiction des droits d’auteur en France a été demandée et l’interdiction des deux morceaux, à bon entendeur salut et affaire à suivre…..

On se souvient aussi de cette affaire avec Dr Dre accusé de plagiat par des chanteurs d’origne maghrébine qui devient un as en la matière pour plusieurs tracks à savoir le morceau “Addictive” pour Tru Hurts d’ailleurs il a perdu le procès et a du rembourser une somme au montant inconnu.

Le morceau “Kill You” qu’il a produit pour Eminem jusqu’à l’heure actuelle le musicien de Jazz français Mr Louissier toujours en procès à l’heure actuelle on lui réclame 10 Millions dans cette affaire.

Autre track pour lequel il est poursuivi “X” en featuring avec Xzibit & Snoop Dogg, et “Let’s Get High”.

Dans toute cette histoire je pense ce que l’on devrait retenir c’est vraiment pas le fait que les artistes ne puissent pas se servir de samples, il n’est pas interdit de faire des reprises en se servant du vieux pour faire du neuf  bien au contraire mais qu’en gagnant des millions grace à des gens partis de rien qu’ils puissent au moins faire preuve de gratitude et de reconnaissance envers les vrais auteurs.

février 17, 2009 Posted by | Petits Cocktails "So Exotic" entendez par "cocktail" "Playlist" | Laisser un commentaire

j-period-q-tip

 

album-best-of-q-tip

Décidément 2009 sera l’année de tous les succès pour ce vétéran du hip hop, il fait encore parler de lui après The Renaissance le Turntablist J Period qui a officié aux côtés de Zion I et connu pour ses mixtapes officielles des plus grands artistes de Hip hop fait honneur ce mois ci à Mista KamalJ PERIOD & Q Tip The Abstract Best” une sorte de best of qui a nécessité deux ans et demi de taff quand même hein!! On ne pouvait faire mieux et en plus en téléchargement gratuit sur http://www.jperiod.com ah ah les amis régalez vous et séance de rattrapage oblige si vous n’avez pas vécu la période “A Tribe Called Quest” et même si c’est le cas çà vaut toujours le détour…pour nous les nostalgiques d’une époque fructueuse en bon son.

J Period a réalisé cette tape en collaboration avec Q Tip lui même,  avec une tracklisting à faire baver plus d’un,  plusieurs artistes de feu y ont contribué ça va De La soul, Busta Rhymes-le fidèle pote des premières heures (regardez le clip de “Let’s Ride” sur Youtube), Mobb Deep, Blu, Nas, Questlove, Big Daddy kane, Prince Po, Consequence, Kid Cudi et j’en passe…Voici la playlist:

1. J.Period f. Prince Paul, Questlove & Randy Watson– Rhythm (Scratch Intro)
2. Cannonball Adderly / Excursions Intro
3. J.Period f. De La Soul – Excursions (Tribute Remix)

4. Aquarius Interlude #1: Welcome
5. Q-Tip f. Busta Rhymes – Getting Up (DJ Scratch Remix) (The Renaissance)
6. Behind the Scenes: Ghetto Origins [Produced by J.Period]
7. What the Fuss f. Stevie Wonder (Shook Remix)
8. Queens Represent (Interlude)
9. Mobb Deep f. Nas & Q-Tip – Give Up the Goods (J.Period Remix) [Produced by Q-Tip]

10. Apache – Gangsta Bitch [Produced by Q-Tip]
11. ATCQ – If the Papes Come (Intro)
12. ATCQ – Check the Rhime
13. Behind the Scenes: Don’t Walk Away (Interlude)
14. ATCQ –Award Tour
15. Behind the Scenes: Award Tour (Interlude)
16. Hot Butter (Interlude)
17. J.Period f. Dres – Jazz Pt. 2 (Tribute Remix)
18. Behind the Scenes: We Got the Jazz (Interlude)
19. J.Period f. Blu– Jazz (Tribute Remix)
20. Skypager: Bob Power & Big Daddy Kane (Interlude)
21. Q-Tip f. Jay Dilla – Let’s Ride
22. Behind the Scenes: Bob Power You There? (Interlude)
23. Q-Tip – Vivrant Thing (Remix)
24. Q-Tip – Move (The Renaissance)
25. Q-Tip – Breathe & Stop (J.Period Remix)
….(+24 other tracks)

En guise de rappel rendez-vous les amis, le lundi 9 Mars à L’Elysée Montmartre, à partir de 18h30.

concert-q-tip

février 17, 2009 Posted by | Les petites pépites...découvertes en flanant sur le net | 2 commentaires

AmAnDa DiVa: la diva inattendue, le « Boom hivernal »!!!!

amanda-diva-life-experience-2007-cover

http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewProfile&friendID=53831783

On ne pouvait franchir le cap de cette nouvelle année sans parler de l’une des rares artistes figurant sur le dernier album de Q tip…pour ma part j’ai découvert Amanda Diva sur The Renaissance et je ne m’attendais pas à retrouver une artiste aussi jeune, ne connaissant pas l’artiste, et ayant été troublée par cette voix grave, chaude « funkadélik », je m’attendais plutot à découvrir une artiste soul/funk des annés 80 du type Marta High par exemple d’un certain âge, donc surprise  je me retrouve face à une jeune artiste métissée avec la pêche d’une Lauryn Hill à ses débuts de carrière solo.

Amanda Diva n’en est pas à son premier essai dans l’univers du Hip Hop, puisqu’elle démarre tout dans d’abord dans le Slam « Spoken Word », sur des scènes où elle reçoit des prix, elle écrit une sorte de recueil de poèmes « Young Skin, Wise Mind, Old Soul », sort un album « Never A dull Moment » juste milieu entre ses vocalises son univers de poèmes, puis une mixtape « It’s bigger than Hip Hop The Mixtape Vol 1 ». Elle entame entre tout çà une carrière de journaliste sur la chaine MTV2 « Face of Hip Hop »et la Sirius Satellite Radio qui lui permet de rencontrer et de se rapprocher de plusieurs artistes majeurs en les interviewant Nas, Method Man, Talib Kweli, Jay Z, OutKast, Kanye West, Mc Lyte, Mobb Deep, Dead Prez, The Roots, Common, etc…

De ses rencontres elle en tire des enseignements, des modèles, de toute cette scène majeure qui l’a influencé et qu’elle a cotoyé de près ce qui l’encourage et la pousse à sortir son premier Maxi 10 titres « Life Experience » sorti début décembre 2007 qui est une réelle entrée en matière, on retrouve à la production Don Cannon entre autre du groupe « The Aphilliates » avec qui elle a tourné en concert. A l’écoute de l’album dans sa globalité on retrouve cette atmosphère Jazzy/Soul qu’avait les albums Hip Hop d’antan, Amanda rappe, chante, en elle on a l’impression d’avoir un mix entre Lauryn Hill, Mos Def, Queen Latifah, Black Star, Tribe, Gil Scott Heron, The Roots,  Common,….en gros des artistes qui ont beaucoup influencé sa carrière. Elle est appelée à la rescousse après le départ de Nathalie Stewart l’éffacée si on puit dire du groupe Floetry, pour rejoindre Marsha Ambrosius lors de la dernière tournée du groupe, donc deux talents assez forts chacune privilégiant leur carrière solo puisque Marsha a signé tout dernirementavec Aftermath et qu’Amanda se dirige plus vers sa carrière solo avec

Donc pour cet album rimes explosives, textes engagés voire consciencieux, flow inimitable façon Black Thought sont au rendez vous, on est frappé par des morceaux comme « Windows Over Harlem » qui reprend un sample d’un morceau de The Commodores (groupe Soul Funk des années 80), l’interlude de choc « New School/Old School » qui me fait tout de suite pensait à l’époque de A Tribe Called Quest,on retrouve Q tip sur le morceau « 40Emcees »Remix, le tubesque « SupaWoman » aux accents ragga pour le flow/R&B, la révélation où on apprécie réellement ses compétences de Femcee sur l’exercice de style Accapela « Crazy World » et « I know (Betta World) »

Retenez bien ce nom car vous en entendrez encore parler d’ici là car elle figure dans le nouveau clip de Q Tip « Manwomanboogie » que vous retrouvez sur  leurs pages Myspace respectives. Espèrons pour elle qu’elle nous offre d’ici les prochaines années un album de poids qui saura ravir les attentes de son nouveau public…

février 10, 2009 Posted by | Les petites pépites...découvertes en flanant sur le net | 2 commentaires

Eagle Nebula ou la nouvelle prophétesse d’Epistophik Sound

m_fcbaa39bd1c0c3d18f706cffab9933fc261ugn-bgy-l_ss400_1141zcdgt9zfl_ss400_1cosmic-11

Boom!!!!Interview en préparation avec la divine Eagle Nebula pour le site STEREOTREE en atendant j’aimerais beaucoup vous parler de cette artiste très prometteuse…

Lorsqu’on est entourée de deux pontes, deux ovnis du milieu Hip Hop underground en la personne de Georgia Anne Muldrow et de son mari Dudley Perkins, on ne peut susciter que de l’admiration et de l’engouement de fervents adeptes de sons rares…
Cosmic Headphones est le 1er album d’Eagle Nebula, entièrement produit par celle dont on ne cite plus le nom la talentueuse et novatrice Georgia Anne Muldrow et un titre co produit par Dudley Perkins. On revient ici notamment à un opus qui marque un retour assez significatif aux sources d’un Hip Hop ambitieux, originel avec des saveurs de funk comme à l’époque de l’explosion de DE LA SOUL par exemple.
Véritable Femcee, chanteuse, poétesse, Eagle originaire de Californie joue avec les rimes, son flow, prêche, fait même preuve d’humour notamment sur le titre « Daily Debut ».
Son message se veut donc personnel, inspiré, contemplatif, on retiendra pour les coups de coeur perso la bombe« Jitterbug Fonk » aux allures Hip hop West Coast Funk pour l’instru, « Ether Cash » assez scratchy et barré, le succulent « Celebrity Stylist », « Funny (hip hop) »
Cosmic headphones comme celles qui le portent à bout de bras est un peu ce petit courant d’air frais novateur, cette nouvelle saveur qui manque au Hip hop actuellement, cet opus représente un peu la nouvelle direction que devrait prendre ce courant qui se perd…
Longue vie à Eagle Nebula, souhaitons pour 2009 qu’elle refasse un passage ne serait qu’éclair à Paris un live des plus détonants….

Et on se rend compte qu’Eagle a aussi son petit style à elle assez original de femme artiste qui assume sa carrure et sa stature et ose les couleurs même avec ses rondeurs quelques flyers de concerts avec une autre artiste assez hype et décalé Sarah White

m_ce94c252e1094cb7b7fd544845c59e73      m_98d6debec1ac3ea74a4a50c0d2699e941   m_5b0cc51e3129cb5bd0aa7ba22a5a91481

décembre 18, 2008 Posted by | Petits Cocktails "So Exotic" entendez par "cocktail" "Playlist" | Laisser un commentaire

Nouveau cocktail gourmand….

♥ Une bonne sélection d’ingrédients que je vous conseille pour vous évader…

  • Daru & Reggie B « I Was Wrong »
  • Byron Aquarius Feat Olivier Daysoul « Simple Love »
  • HEAVy « My Littlesong »
  • Xantone Blacq « Yes I do »
  • D’ Angelo « Jonz in My Boz »
  • Lupe Fiasco feat Chris & Denise Paultre « Paris, Tokyo » Jazz Remix
  • Erykah Rose « Fairytales »
  • Kissey Asplund « Syntax Error »
  • Dudley Perkins « Flowers »
  • Flying Lotus Feat Dolly « Roberta Flack »
  • J.A.M Just A Maestro Feat Jose James « Jazzy Joint »
  • Dwele « Cheap/Brandi » Feat Slum Village
  • Patrice Rushen « Remind Me »
  • RAMP « Daylight »
  • Nathan Haines Feat Vannesa Freeman « Tell Me What You’re Feeling »

♥ Sélection Hip Hop Soul/Old School récent pas récent en tout cas on adore on mélange les époques…on se fait plaiz’

 ♣ « cocktail nostalgique »

  • 2Pac « Me Against The World »
  • Blackstreet « Booty Call »
  • Bahamadia « UKNOWHOWWEDU »
  • De La Soul « Breakadown »
  • A Tribe Called Quest Feat Busta Rhymes « One Two Shit »
  • The Roots « Silent Treatment »
  • Common « I Used To Love Her »
  • Pete Rock & C. L. Smooth « One in a million »
  • Declaime Presents Mad Men « Mad Outro »
  • Digable Planets  » Jettin’ « / »The May 4th Movement »/ »The Rebirth Of Slick » (cool like Dat)
  • Mos Def « If  You Can Huh You Can Hear »
  • Reflection Eternal « 2000 seasons »
  • Lord Digga « My Flow is Tight »
  • Labtekwon « I Am Here »
  • Main Source « Looking At The Front Door »
  • Ultramagnetic Mc’s « Raise It Up »
  • N-Tyce « Hush Hush Tip »
  • Grand Puba Feat Sadat X « I like It » Remix
  • Lord Finesse « Hip 2Da Game » Remix
  • Brand Nubian « Word is Bond » Remix

 ♥ Mon Cocktail Hip Hop Barré Let’s Go!!!!!!!!!!

  • Uncle Imani « BMS! »
  • Hearin Aid  » Disco sho’ ‘ »
  • Eagle Nebula « Jitterbug Fonnk »
  • Count Bass D « Pot-Liquor »
  • MF Doom « Hoe Cakes »/ »Deep Fried Frenz »/ »Rhymes Like DimesCucumberslice »
  • Pattie Bling & The Akebulan Five « Rebelyouwithyourskill »
  • Yo Majesty « Club action »
  • Heralds Of Change (Hudson Mohawke & Mike Slott) Feat Oddisee & Trek Life « Stay Cool »
  • Stacy Epps Feat Panama Black, Doodlebug & Jaawwad « Rhyme Cycle »
  • Lootpack « Hityawitdat »
  • Busta Rhymes « III Vibe »/ »Still Shining »/ »Ready For War » Feat M.O.P

et c’est pas fini…!!!!

décembre 18, 2008 Posted by | Petits Cocktails "So Exotic" entendez par "cocktail" "Playlist" | Laisser un commentaire

Flanons dans une autre direction…

m_3ba765756b7745d6b27fb9fdb16f1bb81080331_r17243b_p233badu-par-marc-baptistea1trace-favbadu-par-marc-baptiste-2q-tip-badu-trace-magtip-badu-trace-mag

Je ne m’intéresse pas qu’à la musique mais aussi aux clichés ayant un rapport à l’attrait artistique des chanteurs rappeurs, etc…raison pour laquelle j’ai envie de partager celà avec vous, si l’on regardait de plus près les quelques clichés de Marc Baptiste (célèbre photographe de mode d’origine Haïtienne) parus il ya quelques mois dans le mensuel Trace Magazine réunissant deux figures emblématiques du Hip hop et de la Soul à savoir Erykah Badu et Q Tip (qui ont collaboré plusieurs fois et sont membres du  SOULQUARIANS) puis ceux réalisés pour le dernier numéro de Clam Magazine avec Erykah en cover. Nos deux icones y brillent de par leur style à la fois innovant et original à la pointe de la mode…admirez leurs talents mêlés, le style, la créativité!!!!Régalons nous!!!!

décembre 17, 2008 Posted by | Les petites pépites...découvertes en flanant sur le net | 2 commentaires

Ze…Playlist « Smell on Passion Fruit »

Passionément votre…

♣ « Jazzy Joint » Jose James JUST A MAESTRO

♣ « Remind Me » Patrice Rushen

♣ « Today » » feat Nathan Haines

♣ « Hope » Eric Lau New Territories

♣ « How Long » Samon Kawamura Translations

♣ »That Easy » Clara Hill

♣ »Roberta Flack » Flying Lotus

♣ »Extra Sensory » Politik

novembre 28, 2008 Posted by | Playlists de "Junky Sounds" | Laisser un commentaire