Fouineuse de sons

MuSic Is My ReLiGiOn

Virtual Meeting with Nebs….

Dans la section « Talking about rare artists » et après vous avoir brieffé sur son premier album « Cosmic Headphones » nous sommes allés à la rencontre de cette artiste assez hype et bien dans ses baskets Eagle Nebula pour un entretien qui se devait d’être….

nebs

1-Can you introduce yourself to our readers ? (Where are you from, your career, your influences …)

What’s up! I’m Eagle Nebula, you can call me Nebs for short, or Eagle, but I’ve found that people have a really hard time pronouncing that, you can call me Nebula too, but that also appears to be a tounge twister of sorts. Anyway, I’m from Inglewood, Ca where the most hood of folks live in Brady Bunch type houses. I’m an artist and emcee influenced by the infinite potential of the most powerful light called spirit.

2- How you define your music ?

Define…I have realized now, that definitions are too small, to confining for me, a very large woman!!! Whenever you see me rapping, I’m usually just having fun, bringing joy to the world, or bringing a necessary message. When I write, it’s often to transform a situation rather than dwell on it. Some consider that hippiesque. If I were to make my own box, my own definition, I’d call it hippy hop!!! Just to agitate the current rap vibration, you know. But I’m a Libra, hella indecisive so that definition could totally change tommorow.

3- How was your relation with the music during your childhood ? Did you start to play in a band or solo with an instrument ?

Man. When I was a kid, my mom really wanted me to be a musician, an artist in general. I took piano, voice lessons, drum lessons, sang in the choir, dropped out of everything. I had a short attention span, I really just wanted to talk to people, make jokes, chill. So mom was like, okay, chill with the artists in the community. They were all types of folks from all walks of life, you know, jazz musicians, poets, African dancers, lawyers turned jewelry makin’ cake bakin’ Rasta women!!! I had a great childhood, filled with a lot of eclectic people who were all about being happy and feeling free in spite of life’s many issues. I’m really happy that I got to see adults deciding to not be oppressed by “adulthood”.

4- When we look your cd cover closer, we could believe that you put a message into it for the people. From where this « Spiritual Sound » dimension comes from ?

The spiritual sound dimension is all there is, right, because everything is a vibration. Everything is vibrating, making its own sound. That is spiritual, some call it science, whatever. For me it’s about going to a higher level, not being too concerned with earthly matters. Being in a more etheric state, connecting with the higher self that society tells people to cut off after their 7th birthday. I feel like the earth has its own thing going on and we just happen to be inside of it, trying to work with it in all its seasons. Trying to grow into our higher selves, not just stay on the ground level, but go up to the penthouse of self. All of these thoughts I have are for the people because I see people walking this planet downtrodden everyday. I am often one of them. This is a message to the people and a reminder to myself.

5- This is Tokio who realized your album cover ? Can you tell us more about his work in Epistrophik Peach sound label ?

Yeah, Tokio is doing most of the album covers for EPS. He’s an artrist who can really tap into the spiritual dimension. He dosen’t just do pretty stuff. It’s beautiful work that is rooted in another realm. I love it! I love all his work and it was my deep pleasure to have been one of his subjects. I am honored for him to have done that painting, it was all from his mind and I love him for that. For his ability to time travel through his medium.

6- In collaborating only with Georgia ? You wasn’t afraid that your album is quartered in certain musical style ?

No. I wasn’t thinking about that. I was just enjoying the process.

7- We noticed this alchemy with Georgia for the production. How was your work in studio together ?

Our work in the studio was joyful, lots of laughter, some deep conversations, breakthroughs. She would play a beat and I would just dance around the studio for a while before I wrote anything. Then, we’d make jokes, then the work began. Georgia is an angel, she is just so wonderful!

8- What are your musical influences ?

Hmmm. I’m a child of the golden era of hip hop, so all of that. And many of the great jazz cats, the Coltranes, Monk, Mingus. But more personally, the artists of Leimert Park, my mother singing opera quietly while washing dishes on Saturday mornings, old musicals like Westside Story, The South Pacific, and The Wiz, of course! Then there are the constant sirens of everyday hood life, men screaming at their women, women screaming at their children…I could go on, but I’m sure you see the picture.

9- What are the artistical meetings that change your career ?

Well, meeting Tius Blak was really important for me. He saw me freestyle at a club in the Lower East Side and asked me to be on his mixtape. The session went well and he encouraged me to record more, at the time, I wasn’t into recording, I just liked to freestyle, he encouraged me to put my ideas onto paper and then record.  That was very important. Georgia and Dudley are important too, they wouldn’t let me come and just hang out at the house, they always wanted to lay down a track and then put it out for the world to hear. That was really cool of them because they didn’t have to do it, they wanted to. All of these people saw a talent in me and believed in me and that is important in any artists career, strong and supportive friendships.

10- How do you met Georgia and Dudley Perkins ?

Georgia and I are from the same cultural/spiritual/creative community in LA. We’ve been partners in crime since High School. I met Dudley through Georgia and we’ve been working together since.

11- You already came in Paris briefly. Did you see some french artists to work together ? With what artist would you like to work ?

You know, one of my favorite phographers is from Paris. His name is Hermosdef. When we did our show in Paris, he took pictures of me, Dudley and Quazadelic. I was familiar with his work and so excited and honored to be shot by him. We spoke about doing another shoot in the future. He was so vibrant and passionate about his craft. It made me very sad to hear of his passing. He had a gift and a light so powerful it would have only made the world a more beautiful place. But I know that his images will be a journal to educate and inspire generations of artists to come.

12- How can you explain this new excitement for the Neo Soul with artists like Ms Jack Davey or Sarah White ?

These are two very fierce and powerful women. They make me proud to be an 80’s kid! I would say that they are not neo soul, but part of a generation that is creating a style of music yet to be defined. They are challenging the idea of what “soul” or “black” music is and I love that! I’m happy that there is excitement about them. Black folks in general and Black artists in particular are tired of conforming to whatever someone elses idea of Blackness or Soul is. There are a whole lot of Black folks that don’t fit into the “Black Box”, myself included, so there has to be a sort of resistance, a willingness to self define, lest you be forever damned to the Thug Life!!!! The essence of their strength is their unwavering determination to be themselves. I hope it inspires the youth to be non conformists!

13- In listening your album, I was surprised by this old school flavor which sounds like 80’s music. Are you nostaligic about this period ?

I wasn’t going for the 80’s sound but the 80’s and all it’s styrophome and hairspray are forever etched into my stem cells so I guess it just came out like that. I was a little kid in the 80’s so all I remember are the cartoons, the music, and the clothes, you know, the good stuff in life. Nostalgic, no, politically and socially, we are still in the 80’s and I would love to see the day when we progress toward a better day. Society plummeted more deeply into shit in the 80’s, Reganomics, Crack, Bush #1, I’m ready for a new day.

14- Cosmic Headphones is your first album, but you released Black Experiment maxi before. Did you release another maxis or collaborate for other projects before ?

No, just those two projects. There were other things, but they were never released.

15- I knew you with « RebelYouthwithSkill ». Can you tell us more this musical UFO « Pattie Blingh And The Akebulan Five » ?

Georgia released the Sagala EP under the alias Pattie Blingh. « RebelYouthwithSkill » was my first appearance so that song and that project hold a special place in my heart.

16- Did you have, as in independent artist, some difficulties to find a studio, a label, a distribution ?

Those things are always difficult to secure to a certain extent. To me it’s about having a strong community and working with a team. You can’t do it all on your own. Tius Blak, who I worked on with The Blak Experiment EP was always down to record me when I was away from my folks in California, then Georgia told me about her label and that’s how the album came out. I guess when things are supposed to happen, they just happen. Nowadays with Computers and the internet, all of those things are more accessible than they were a decade ago.

17- I just discovered that you worked with french beatmaker Yann Kesz and Lorett Fleur. How do you met and how this collaboration is borned ?

He just hit me up on myspace soon after I put up my first few tracks, then he released the song on his EP the next year.

18- Can you tell us more about your travel to Africa ? What did you feel ? Do you want to come back there ?

I have spent a lot of time in West Africa, particularly Ghana. I was there off and on for 2 years as a student, a teacher, a traveler, and a menace! Then I went back this past summer. I could write a book about the things I felt, this is the super abridged version.

My emotions ran the gamut of anger, joy, sadness, love and back to joy. I remember going into a slave dungeon that was converted into a home for a British businessman and his wife. They let the British flag wave from the highest tower, the cannons, rusted and worn, were still pointed at the surrounding village. The bathroom where the women were washed before they were raped was the wifes bathroom. The room where the rapes took place was the main bedroom. The female slave dungeon was now crowded with dirty dishes. Now, of course, West Africa, and all of Africa at that, is much more than that particular legacy. It is in Ghana that I learned how to be free! Everywhere I went, people would just say, “feel free”. At first, I was like, what are you talking about because in my culture, we’ve got to always be doing something, always on the grind, you know. In Ghana, I learned to have patience, to take my time. Things move slower and I had to adapt to appreciate it. It’s like, today, I am going to the bank, or I am going to a friends house, or going to the Market.

I loved that my Gap and big hips were a sign of beauty there. The women taught me that being beautiful was my inheritence. You know, the West’s idea of beauty is really on some bullshit!!!

19- There is some artists (painters, graphists, photographers…) out from your musical universe with whom you want to work ?

I remember being angry about the various oppressions of government and religion, but I feel that in the USA as well, I just became more aware of it there. Then there was that time I went swimming in a waterfall, and the dancehalls on the beach, and the good food, and those taxi drivers that want to cheat you because of your dollar (when it was worth something J). My greatest memory is the sky, how it stretched in a way that made it obvious that it was greater than the earth. And the air, how thick and warm it was, like a womb.

like working with folks who want to do real things!!! Not just talk the talk. Walk the walk, dance the dance! Honest folks open to creating new things and adding to this tapestry of life!!!!

20- Do you have projects for 2009 ?

Yeah, there are a few collabos in the oven, but I don’t want to jinx them!!!

21- Can you make us a playlist with your 20 favorites joints ever please.

Well, right now it is:

  • Gang Starr : Manifest
  • Gza: 4th Chamber
  • The Pharcyde: Passin Me By
  • De La Soul: Stakes is High
  • Method Man & Mary J. : All I Need
  • The Roots: Silent Treatment
  • Charlie Mingus &Langston Hughes: Scenes of the City
  • Alice Coltrane: Lovely Sky Boat
  • John Coltrane: A love Supreme
  • Rick James: Ghetto Life
  • Chaka Khan: Fool’s Paradise
  • The Eurythmics: Sweet Dreams
  • Soul For Real: Candy Rain!!!!
  • Gang Starr ft. Inspectah Deck: Above the Clouds
  • Slum Village: Fall in Love
  • Tribe Called Quest, Jungle Brothers, Busta Rhymes: Scenerio
  • Ice Cube: Today was a good day
  • Prince: Let’s go crazy!
  • Cameo: Word Up
  • Slave: Watching You
  • Hiroglyphics: 93 till infinity

but, that could all change tommorow.

Ok, Thank You Nebs!!!!See Yah!!!

Tanx Big Ad pour le coup de main!!!Peace!!!

Publicités

mars 5, 2009 Posted by | Petits Cocktails "So Exotic" entendez par "cocktail" "Playlist" | Laisser un commentaire

Un biopic sur le grand Fela Kuti en cours de réalisation…

fela-kuti

Un biopic prévu courant 2009 serait en cours de préparation sur la vie de Fela Kuti un des artistes les plus samplés ou repris du courant qu’il a lui même crée “l’ Afrobeat” un mix entre Jazz, soul, funk et musique traditionnelle Egba/Yoruba. Une maison de production américaine Focus Features (Le Pianiste, le secret de Brockeback Mountain), a acheté les droits d’auteur du livre de Michael Veal Fela: The Life and Times Of An African Musical Icon. Un film documentaire “Music is the Weapon” avait été réalisé en 1983 par Stephane Tchal-Gadjieff et Jean-Jacques Flori.

fela

Le projet remarquable “Red Hot & Riot Tribute To Fela” avait déjà vu le jour en 2002 sous l’instigation d’un de ses fils Femi Kuti avec Red Hot organisation caritative pour la lutte contre le Sida aux cotés de plusieurs artistes hip hop Soul Jazz Brockende la scène actuelle à savoir Dead Prez, Djelimady Tounkara, Common, Meshel Ndegeocello, Kelis, Les Nubians, D’angelo, Macy gray, Sade, Blackalicious, Manu Dibango, Res, Baaba Maal, Archie Shepp, Yerba Buena, Bugz In The Attic, etc…

Pour ce qui ne le connaissent pas petit rappel oblige Fela Kuti est un multinstrumentiste hors pair (chanteur, trompestiste,saxophoniste ténor, danseur,…) de talent d’origine nigérienne plus précisément Yoruba qui a été l’une des figures emblématiques de son pays. Issu d’une famille respectable il fait des études de médecine à Londres où il dirige le Koola Lobitos. Influencé largement par des artistes comme James Brown, John Coltrane, qui ont presque transformé leur musique au lieu de les cantonner dans un certain en opérant une fusion évolutive de plusieurs genres musicaux.

A travers sa musique il a combattu en quelque sorte la dictature de son pays durant toute sa vie marchant ainsi sur les traces de sa mère qui était une réelle activiste au sein du milieu politique de l’époque qui l’a poussé au militantisme. Au courant de sa vie il a eu la chance de rencontrer Sandra Isodore proche des Black Panthers qui lui enseigne la philosophie et les ouvrages de Malcom X, qui changera sa vision des choses, il se présente aux élections sans grand succès vu le système dictatorial du gouvernement nigérian, il sera arrêté à plusieurs reprises injustement, torturé, subissant coups et blessures par la milice. Le gouvernement profèrait des accusations de toute part sur son mode de vie non conformiste, en véritable rebelle il leur fait affront en épousant en même temps 27 choristes et danseuses qui font partie de sa troupe! Il chante en “pidgin” pour se faire comprendre du bas peuple. Il a été l’un des premiers chanteurs africains à s’exporter véritablement dans une mouvance World Music. Il se fait connaitre en se produisant sur des scènes internationales notamment à Paris, aux Etats-Unis, à Londres.

felakuti2

Il décèdera en août 1997 suite à une insuffisance cardiaque, complication entrainée par le virus du V.I.H dont il était atteint depuis des années et qui l’a beaucoup affaibli, deux de ses enfants ont repris la relève Femi Kuti mis sur la voix par son père qui l’a lui même initié et le jeune Seun Kuti.

Personnellement je me souviendrais du morceau “Grown Man sport” Hip Hop Underground Classics Lost & Found de Pete Rock un peu plus tard j’ai découvert qu’il avait samplé “Water Get No Enemy” en reprenant une boucle j’étais étonnée et fière qu’un producteur de talent comme Pete Rock puisse puiser dans la musique africaine….

Un autre biopic très attendu…celui sur la vie de la très talentueuse Nina Simone est pressentie pour ce rôle la sublime Mary J Blige, aucune information supplémentaire sur la date de sortie n’a été publiée pour l’instant…Affaire à suivre.

février 17, 2009 Posted by | Petits Cocktails "So Exotic" entendez par "cocktail" "Playlist" | Laisser un commentaire

Il était une fois…une histoire de plagiat…

manu-dibango-soul-makossa

Dans la série “dossiers qui fachent”/”Touche pas à mon Tonton Kmer!!!!”en parlant de Manu Dibango nous revenons donc à une énième histoire de plagiat ehh oui petits frères et petites soeurs quand vous regardez, écoutez à la télé des tubes sachez que dérrière se cache des salaces histoires de copies sans geste de gratitude par dérrière, donc le célèbre saxophoniste d’origine camerounaise fait parler de lui une nouvelle fois et à juste titre puisqu’il s’attaque à deux poids lourd, deux figures emblématiques de la musique Us “The king of Pop” Michael Jackson et la charmante Rihanna.

Pour Michael Jackson disons pour la plupart nous étions déjà au courant puisque l’album Thriller date, le musicien de jazz l’avait déjà attaqué auparavant sans avoir gain de cause face à ce monstre sacré. Une histoire qui date de la sortie de Soul Makossa dans les années 70 plus exactement en 1972, on part là d’un morceau de rien du tout sorti sur une face B D’un 45 tours à l’époque mais qui entrainera donc la sortie d’un autre tube planétaire “Wanna be Startin’ Somenthing” quel gamin n’a pas fredoné ce refrain Mama Ko, Mamassa, Mamakossa…

A l’époque un un ami résidant à New York et proche du chanteur camerounais le félicite de cette collaboration avec Michael Jackson alors qu’il n’en est rien, que Monsieur Jackson se fait de l’argent en brassant des millions alors qu’il n’en ait pas l’auteur il n’appose aucun crédit et ne le sollicite guère vous me direz c’est un pauvre artiste français d’origine camerounaise pourquoi le solliciter c’est tout juste une boucle et aussi un refrain presque qui ont été copiés.

Tout d’abord flatté par cet engouement et le succès qui a fait en partie de Thriller l’un des albums les plus vendus de la planète jusqu’aujourdhui, la maison de disques de Manu Dibango abandonne les poursuites à l’époque, en 1986 soit 4 ans après la sortie de Thriller il obtient finallement gain de cause en trouvant et accord avec les représentants de la star mondiale et reçoit un million de franc, abandonne ses droits sur le morceau présent mais pas sur les prochaines éditions, remix en voulant garder une main mise sur les futures adaptations de son titre….alors c’est avec étonnement qu’on se rend compte que d’autres jeunes artistes ne prennent pas exemple de cette facheuse histoire puisque qu’AKON remet çà en sortant un remix du morceau pour les 25ans de Thriller (Thriller 25th Anniversary Edition) , et Rihanna qui enfonce le clou et remet une couche avec le hit “Don’t stop de Music” qui a beaucoup tourné en club, Manu Dibango n’étant toujours pas crédité et Michael jackson considéré comme l’auteur compositeur, l’affaire est en cours actuellement et a été plaidée le 3 Février dernier, les maisons de disque ont été assignées, l’interdiction des droits d’auteur en France a été demandée et l’interdiction des deux morceaux, à bon entendeur salut et affaire à suivre…..

On se souvient aussi de cette affaire avec Dr Dre accusé de plagiat par des chanteurs d’origne maghrébine qui devient un as en la matière pour plusieurs tracks à savoir le morceau “Addictive” pour Tru Hurts d’ailleurs il a perdu le procès et a du rembourser une somme au montant inconnu.

Le morceau “Kill You” qu’il a produit pour Eminem jusqu’à l’heure actuelle le musicien de Jazz français Mr Louissier toujours en procès à l’heure actuelle on lui réclame 10 Millions dans cette affaire.

Autre track pour lequel il est poursuivi “X” en featuring avec Xzibit & Snoop Dogg, et “Let’s Get High”.

Dans toute cette histoire je pense ce que l’on devrait retenir c’est vraiment pas le fait que les artistes ne puissent pas se servir de samples, il n’est pas interdit de faire des reprises en se servant du vieux pour faire du neuf  bien au contraire mais qu’en gagnant des millions grace à des gens partis de rien qu’ils puissent au moins faire preuve de gratitude et de reconnaissance envers les vrais auteurs.

février 17, 2009 Posted by | Petits Cocktails "So Exotic" entendez par "cocktail" "Playlist" | Laisser un commentaire

Eagle Nebula ou la nouvelle prophétesse d’Epistophik Sound

m_fcbaa39bd1c0c3d18f706cffab9933fc261ugn-bgy-l_ss400_1141zcdgt9zfl_ss400_1cosmic-11

Boom!!!!Interview en préparation avec la divine Eagle Nebula pour le site STEREOTREE en atendant j’aimerais beaucoup vous parler de cette artiste très prometteuse…

Lorsqu’on est entourée de deux pontes, deux ovnis du milieu Hip Hop underground en la personne de Georgia Anne Muldrow et de son mari Dudley Perkins, on ne peut susciter que de l’admiration et de l’engouement de fervents adeptes de sons rares…
Cosmic Headphones est le 1er album d’Eagle Nebula, entièrement produit par celle dont on ne cite plus le nom la talentueuse et novatrice Georgia Anne Muldrow et un titre co produit par Dudley Perkins. On revient ici notamment à un opus qui marque un retour assez significatif aux sources d’un Hip Hop ambitieux, originel avec des saveurs de funk comme à l’époque de l’explosion de DE LA SOUL par exemple.
Véritable Femcee, chanteuse, poétesse, Eagle originaire de Californie joue avec les rimes, son flow, prêche, fait même preuve d’humour notamment sur le titre « Daily Debut ».
Son message se veut donc personnel, inspiré, contemplatif, on retiendra pour les coups de coeur perso la bombe« Jitterbug Fonk » aux allures Hip hop West Coast Funk pour l’instru, « Ether Cash » assez scratchy et barré, le succulent « Celebrity Stylist », « Funny (hip hop) »
Cosmic headphones comme celles qui le portent à bout de bras est un peu ce petit courant d’air frais novateur, cette nouvelle saveur qui manque au Hip hop actuellement, cet opus représente un peu la nouvelle direction que devrait prendre ce courant qui se perd…
Longue vie à Eagle Nebula, souhaitons pour 2009 qu’elle refasse un passage ne serait qu’éclair à Paris un live des plus détonants….

Et on se rend compte qu’Eagle a aussi son petit style à elle assez original de femme artiste qui assume sa carrure et sa stature et ose les couleurs même avec ses rondeurs quelques flyers de concerts avec une autre artiste assez hype et décalé Sarah White

m_ce94c252e1094cb7b7fd544845c59e73      m_98d6debec1ac3ea74a4a50c0d2699e941   m_5b0cc51e3129cb5bd0aa7ba22a5a91481

décembre 18, 2008 Posted by | Petits Cocktails "So Exotic" entendez par "cocktail" "Playlist" | Laisser un commentaire

Nouveau cocktail gourmand….

♥ Une bonne sélection d’ingrédients que je vous conseille pour vous évader…

  • Daru & Reggie B « I Was Wrong »
  • Byron Aquarius Feat Olivier Daysoul « Simple Love »
  • HEAVy « My Littlesong »
  • Xantone Blacq « Yes I do »
  • D’ Angelo « Jonz in My Boz »
  • Lupe Fiasco feat Chris & Denise Paultre « Paris, Tokyo » Jazz Remix
  • Erykah Rose « Fairytales »
  • Kissey Asplund « Syntax Error »
  • Dudley Perkins « Flowers »
  • Flying Lotus Feat Dolly « Roberta Flack »
  • J.A.M Just A Maestro Feat Jose James « Jazzy Joint »
  • Dwele « Cheap/Brandi » Feat Slum Village
  • Patrice Rushen « Remind Me »
  • RAMP « Daylight »
  • Nathan Haines Feat Vannesa Freeman « Tell Me What You’re Feeling »

♥ Sélection Hip Hop Soul/Old School récent pas récent en tout cas on adore on mélange les époques…on se fait plaiz’

 ♣ « cocktail nostalgique »

  • 2Pac « Me Against The World »
  • Blackstreet « Booty Call »
  • Bahamadia « UKNOWHOWWEDU »
  • De La Soul « Breakadown »
  • A Tribe Called Quest Feat Busta Rhymes « One Two Shit »
  • The Roots « Silent Treatment »
  • Common « I Used To Love Her »
  • Pete Rock & C. L. Smooth « One in a million »
  • Declaime Presents Mad Men « Mad Outro »
  • Digable Planets  » Jettin’ « / »The May 4th Movement »/ »The Rebirth Of Slick » (cool like Dat)
  • Mos Def « If  You Can Huh You Can Hear »
  • Reflection Eternal « 2000 seasons »
  • Lord Digga « My Flow is Tight »
  • Labtekwon « I Am Here »
  • Main Source « Looking At The Front Door »
  • Ultramagnetic Mc’s « Raise It Up »
  • N-Tyce « Hush Hush Tip »
  • Grand Puba Feat Sadat X « I like It » Remix
  • Lord Finesse « Hip 2Da Game » Remix
  • Brand Nubian « Word is Bond » Remix

 ♥ Mon Cocktail Hip Hop Barré Let’s Go!!!!!!!!!!

  • Uncle Imani « BMS! »
  • Hearin Aid  » Disco sho’ ‘ »
  • Eagle Nebula « Jitterbug Fonnk »
  • Count Bass D « Pot-Liquor »
  • MF Doom « Hoe Cakes »/ »Deep Fried Frenz »/ »Rhymes Like DimesCucumberslice »
  • Pattie Bling & The Akebulan Five « Rebelyouwithyourskill »
  • Yo Majesty « Club action »
  • Heralds Of Change (Hudson Mohawke & Mike Slott) Feat Oddisee & Trek Life « Stay Cool »
  • Stacy Epps Feat Panama Black, Doodlebug & Jaawwad « Rhyme Cycle »
  • Lootpack « Hityawitdat »
  • Busta Rhymes « III Vibe »/ »Still Shining »/ »Ready For War » Feat M.O.P

et c’est pas fini…!!!!

décembre 18, 2008 Posted by | Petits Cocktails "So Exotic" entendez par "cocktail" "Playlist" | Laisser un commentaire

Ma sélection Brocken/House/Soul List

On commence par l’hymne Brocken par excellence

  • New Sector Movements « Hold It down » (Download This)
  • Vikter Duplaix « Looking for love »
  • B-Phuturistix « Beautiful »
  • Marcus Echnoson & Eman « I »m the road »
  • Peven Everett « Stuck »
  • DKD « Future rage »
  • Marc de clive-lowe feat Bembe Segue « State of The Mental » (Tide’s Arising)
  • Bugz In the Attic « Redhanded » (Back in The Doghouse)
  • Lanu feat Cherie Mathieson « Runaway » (This is My Home)
  • Jazzanova feat Shaun Escoffery « Boom klicky Boom Klack » (Thats what we do) Worldwide Exclusives
  • Afronaught feat Melissa Brown « Transcend Me »
  • Mika Arisaka & Bembe Segue « Misgivings »
  • Abdul Shyllon & Marc de clive-lowe « Relax…unwind »
  • Omar « Sing » (Dj Dodge Remix)

novembre 17, 2008 Posted by | Petits Cocktails "So Exotic" entendez par "cocktail" "Playlist" | Laisser un commentaire

Q Tip ou la renaissance d’un poète abstrait…

Grosse parenthèse: je me rappelerais toujours à mon retour du Cameroun au mois de Mars après y avoir passé que 2semaines je me ruais illico chez l’un de mes disquaires préférés la chaine « Gilbert Joseph » à Saint Michel comme une vraie « Junky of Sounds » à la recherche de nouveautés sorties peandant mon absence…eh bien je suis tombée sur « The Healer » et une autre surprise inattendue « Abstracts Innovations » bon je me retourne vers la vendeuse je lui demande c’est le nouvel album de Q Tip elle me répond: non mais l’album n’est pas encore prévu c’est une sorte de mixtape », en effet on pouvait y lire que celle ci contenait des réeditions de morceaux, des remix de tracks, réeditions etc…très emballée de voir ce que çà donne et hop je l’achète bon j’étais un peu sceptique surtout quand j’ai vu le titre « Poetry » en featuring avec Erykah badu sur l’album de Roy Hargrove en me disant j’éspères seulement que je ne me fais pas arnaquer…

Alors je me rue sur le lecteur j’essaie de le mettre dans mon archos et je l’écoute ouffff dans l’ensemble jsuis satisfaite mais il aurait fallu plusieurs écoutes pour en être parfaitement convaincue, Q Tip nous offre en quelque sorte à nous les fanas désespérés de voir une reformation inespéré de l’ATCQ une sorte de mise en bouche, avant le vrai apéro-cocktail cad le 2e album solo de ce militant d’un hip hop consciencieux.

Qui n’a pas hoché la tête sur les hits mémorables du groupe de A TRIBE CALLED QUEST à savoir le très succulent « Bonita Applebum »? « Stressed out » (en featuring avec la sublime Faith Evans de l’époque)? « 1nce again »? « Find A way »? « Scenario »? « Award Tour »? « Hot Sex »? « Oh My God »? et j’en passe des tubes, des airs repris jusqu’ aujourdhui par des artistes en concert (en pensant au concert de 2007 de Jill Scott) ou à la prestation inoubliable des musiciens du groupe Hocus Pocus à « Rue » au Grand Palais en reprenant l’air de « Sucka Nigga ». Eh oui nos vétérans du hip hop à savoir Ali Shaheed Muhammad, Phife Dawg et Kamaal The Abstract aka Q Tip auront bien marqué nos oreilles d’un hip hop savamment dosé en jazz, en scratchs, un hip hop consciencieux avant gardiste.

Lorsque le groupe décide de se séparer en 98 après plus de 15ans de carrière, à la sortie de « The Love Movement » sonne alors la fin d’une bonne période musicale (on le rappele presqu’entièrement produit par Jay Dee) avec qui il avait crée « The Ummah », c’est finallement le coup de massue et une déception énorme pour nous les fans aussi nombreux que nous sommes, on parle alors de « divergences musicales », la suite bien évidemment on la connait Phife Dawg sort un album de qualité acclamé par la critique Jay dee en produit un ou 2 titres mais n’aura pas le succès escompté…Ali shaheed tente une autre carrière plus tard au sein de Lucy Pearl avec Raphael Saadiq (Tony! Toni! Toné!) et Dawn Robinson (En Vogue) tous issus de groupe déchus cassés comme lui puis un album solo de qualité « Shaheedullah & Stereotypes » mais que seuls les amateurs auront l’honneur d’apprécier la saveur et vient ensuite le plus ambitieux on va dire des trois donc le flow est inégalable Mr Kamaal lorgnant même du côté cinématographique puisqu’on a pu le voir dans des second rôle au grand écran je pense notamment au film de spike Lee « She hate me » ou celui avec Wesley Snipes et Sanaa Lathan dans « Act to Love » pour ne citer que ceux là…

On ne peut pas lui reprocher son ambition en s’essayant au métier d’acteur, toujours est il qu’entre l’album Amplified sorti en 99 et « The Renaissance » en 2008 presque 10 années se sont écoulés, Tip a multiplié les collaborations sur divers projets, milité pour la cause d’Obama (sourires) comme plusieurs autres artistes d’ailleurs donc la date de sortie de l’album pour le 4 Novembre n’est pas un hasard en oubliant pas les frasques avec les maisons de disque et la perte d’un proche en la personne de Jay Dee qui de son vivant rêvait d’une reformation de son ancien groupe et qui aurait surement usé de son talent pour cet album déjà bien dosé niveau prod. 

Pour en revenir donc à cet album à la pochette assez originale si l’on veut décrypter la pochette ce qui nous importe finallement c’est pas de voir sa belle gueule ni d’apprécier les dernières couronnes en or massif à la mode bling bling mais une recherche constante d’une musicalité de haut niveau, une innovation hors pair, les rimes constantes ce qui fait tout son talent qu’on apprécie sans cesse et ce timbre propre à lui. L l’homme se veut donc classieux avec un ensemble trois pièces nous démontrant son outil favori de bidouillage sonore: la MPC quelle série je ne le sais pas encore…qui est surement à l’origine des beats de l’album agrémenté d’un groupe de musiciens et des featurings de taille à savoir Le compère de toujours fidèle à lui même Raphael Saadiq, la belle chanteuse de Jazz Norah Jones, le trop rare D’angelo qu’on entend plus que par ses fresques éthyliques et autres excès addictifs et donc Virgin attend indéfiniment une reprise de son activité inespérement (sourires), et la charmante voix d’Amanda Diva. L’album est un gros réchauffement en cette période et vient donc nous conforter qu’à défaut de revoir les membres du groupe se refomer on pourra compter sur Q Tip encore pour un bon moment, avec 3titres repris de la mixtape plus aboutis…

 

abstract-innovationFor The Nasty Remix – Feat Busta Rhymes

Scram Jones

That Sexy – Feat Andre 3000

Fever 

Black Boy

Passes You by

Good Thing

I Got Rythm – Feat Royce Da 5 ‘ 9 & Lena Horne

I Believe – Feat D’ Angelo

The Official

Johnny Died

                                                                                                             Listen – Feat Heavy D

                                                                                                             Not Gon Have It

                                                                                                             Request

                                                                                                             Lisa

                                                                                                             Hey

                                                                                                             Poetry – Feat Erykah Badu

 q-tip1

01. Johnny Is Dead
(Prod. Q-Tip)
02. Won’t Trade
(Prod. Q-Tip)
03. Gettin’ Up
(Prod. Q-Tip)
04. Offishal
(Prod. Q-Tip)
05. You
(Prod. Q-Tip)
06. We Fight / We Love (Ft. Raphael Saadiq)
(Prod. Q-Tip)
07. ManWomanBoogie (Ft. Amanda Diva)
(Prod. Q-Tip)
08. Move
(Prod. Jay Dee)
09. Dance On Glass
(Prod. Q-Tip)
10. Life Is Better (Ft. Norah Jones)
(Prod. Q-Tip)
11. Believe (Ft. D’Angelo)
(Prod. Q-Tip)
12. Shaka (Prod. Q-Tip)

 

Alors commentons tout ceci, trois titres ont été repris de la mixtape à savoir « Johnny is dead » qui n’est plus le « Johnny died » alors la version reste presque intacte on ressent quelques arrangements déjà le son est beaucoup clair et net que la version mixtape normal j’avais moi tendance à augmenter à chaque fois le son malgré la puissance sonore de mon casque « Technics » qui donne déjà bien en basse, idem pour le morceau « The Official » qui devient « Offishal » qui ne perd rien du rythme de base, alors vient ensuite « I Believe » en featuring avec le très talentueux D’Angelo qui a carrément disparu de la planète musicale dont on attend un album en vain et qu’on a entendu qu’en featuring ou collaboration ces dernières années notamment su le dernier Snoop Dogg avec Dre et plus ancien encore l’album de Roy Hargrove. Bref ici on a droit à une version quand même plus aboutie que sur la version mixtape plus de guitare wa wa on l’imagine travaillé par D’Angelo comme sur le « The Hypnotic » avec The Roots, « Believe » de l’album est déjà mieux fourni en sons basses et batteries…

Autres plaisirs et délices le morceau « ManWomanBoogie » avec la méconnue en featuring pour ma part Amanda Diva, on regrette et on aurait aimé une version plus longue pour profiter de cette voix cassée mi grave façon folk soul funky. Suivent les grosses gourmandises huuuummm le morceau « Shaka » et une mention spéciale les amis pour « Dance on Glass » j’ai écouté ce morceau en boucle c’est énormissimela version Acapella du début me laisse comment dire « pantois » ou  « pantoise » (ouhhla nuloss en orthographe) franchement qu’est ce qu’on peut pas faire avec cet instrument c’est carrément le pied si je pouvais avoir la mienne et m’y essayer et apprendre en un rien…ahhh ça viendras qui c’est mais vu le prix ce seras dans mes rêves….

On enchaine avec le très succulent « You » et « Life is Better » avec la sublime Norah Jones pour une fusion hip hop Jazz avec un sample qui me rappele quelque chose, un son déjà entendu un classique quoi…bon bref surprise aujourdhui j’étais scotchée sur mes morceaux favoris ce n’est aujourd’hui que j’ai écouté le morceau « Move » jusqu’à la fin et quelle fut ma surprise genre papier cadeau, c’est d’écouter la séquence de Jay Dee quelle délice les basses qui résonnent franchement merci pour ce clin d’oeil à Jay Dee…
 

novembre 15, 2008 Posted by | Petits Cocktails "So Exotic" entendez par "cocktail" "Playlist" | 7 commentaires

Mon gros coup de coeur artistique du moment: Moka Only

mokaonly3_800x600

Alors depuis la disparition de Mr James Yancey, je cherchais un calmant pour faire passer la nostalgie, la tristesse d’une si grande perte musicalement parlant et bien ma foi même si nous savons tous qu’il est irrenplacable, une chose est sure et certaine rare est l’artiste à mes yeux qui pourrait calmer cette perte je pense avoir trouvé la pilule en Moka Only qui est en quelque sorte la révélation « beatmaker » canadienne de ces dernières années. Alors pour la petite histoire comment j’ai découvert Moka??Eh bien par la chronique de l’album « VERMILLION »de Mr Vincent Bordier qui d’ailleurs à mon grand regret n’y fais plus de chroniques underground apparement et c’est bien dommage d’ailleurs dans le mensuel gratuit Openmag à défaut du Wax Poetic ou du très regrétté TEASER de Mr Irie.

Par la suite on m’a filé « STATION AGENT » ehh non ce n’est pas le bon album pour découvrir cet artiste aux multiples facettes artistiques, une erreur que j’ai bien rattrapé par la suite…

Moka Only ce nom ne vous dit surement pas grand chose, faisons un gros récap’: de son vrai nom Daniel Denton ancien membre de Swollen Members est une sorte d’ovni paysage musical hip hop canadien, qui a réalisé à 35 ans, à son actif tenez vous tranquille pas moins de 40 albums (en solo ou en collaboration à travers divers labels indépendants CAMOBEAR, Legenderary Entertainment, Urbnet, Battle Axe records) si ce n’est plus, vu la fréquence à laquelle il sort chaque album, mixtape, et réussit à collaborer avec des héros de l’underground à savoir Jay Dee, LMNO, MF DOOM, Aceyalone, Oh No, Buck65, K-Os, Sadat X, etc…qu’on ne pourrait qualifié de « jettable », alors on retrouve bien évidemment en lui notre génie à tous en la personne du très regrétté J Dilla avec qui il a d’ailleurs collaboré sur « Dirty Jazz »,le talent de cet homme la fois chanteur, Emcee, producteur, multi instrumentiste, et que sais je…n’est plus à la portée du plus commun des mortels à travers ses beats il atteint le sommet de ses prédecesseurs qu’il adule si bien….n’ayons pas peur des mots s’il vous plait.

Alors est ce que vous vous y retrouverez, eh bien oui sans hésitation OUI!!!Si vous aimez les beats de jay Dee, que vous restez scotchés à l’univers barré MF DOOM, plus une petite dose de Count bass d rajouté à celà Eh bien vous serez servi par sa discographie assez impressionante.

A l’instar de certains qui se revendiquent des liens de filiation et se permettent de… sans avoir le vécu et bosser bien avant de sortir quelque chose de concret et de sur qui se veut fidèle à une inspiration respectueuse du talent de Jay dee en tant qu’admiratrice laisser moi vous dire que c’est artiste m’a donné une bonne claque gentiment parlant sur « LOWDOWN SUITE », « VERMILLION », « CLAP TRAP », et le tout récent « Carrots & Eggs » que vous pouvez écouter sur sa page myspace

Alors le meilleur cru de Moka selon moi(mes gouts artistiques), selon ce que je possède de lui (car on le sait bien les goûts et les couleurs divergent) çà se discute pas, l’oreille musicale n’est pas la même encore plus la sensibilité par rapport à un titre, une rime, un timbre de voix particulier un flow détonant et bien placé…

On commence donc par « Lowdown Suite » (sortie 2003/Battle Axe Records) 51g3gekg0xl__sl500_aa280_1

  • Moon Burn ♥♥♥
  • Why You? ♥♥♥
  • Lowdown Suite ♥♥♥♥♥
  • Why Waste Time ♥♥♥♥
  • Way 2 Warm ♥♥♥♥
  • Magnificent Feat Ishkan ♥♥♥♥♥

Pour ma part l’album en lui même s’écoute assez facilement, ce que j’adore c’est l’assemblage hip hop/jazz/soul de bonnes grosses basses qui slachent et un flow toujours bien placé qui me rappele…eh eh. Un album en gros assez agréable à écouter et certaines tracks en tout cas s’enchainent en boucle dans le lecteur.

 

Atterissage forcé dans le monde Moka, nous arrivons à destination de la planète « beats & Rhymes » attache bien vos ceintures…mokaonlysounds

♥ Not Possible

♥ Today’s The Day

Grosse découverte après avoir savouré « Vermillion » s’en m’être rassasié plusieurs morceauc peuvent servir de calmants,1412562

♥ Mile Mile

♥ Encouragement feat Nana

♥ Check It Out now

♥ Forthosewhogotstuck

On enchaine par Dirty Jazz sorti en édition spéciale et limité(sorti 2006) b000bb6hlo1

pour le plus grand bonheur de nos amis Japonais eh bien les veinards mais en même temps on peut pas leur reprocher d’être plus passionés que d’autres et assez acheteurs en la matière: alors on remarque rien qu’à la pochette cette volonté de vouloir toujours mettre en avant le rapport à son instrument favori pour montrer l’étendue de sa musicalité, pochette qui se veut un peu plus abstraite, imagée, et sans graphisme quelconque

  • I’m Conquering ♥♥♥
  • Franks & Beans (prod by J Dilla) ♥♥
  • Deadlines & Headlines
  • Hold Me Close ♥♥♥♥♥
  • Beautiful  ♥♥♥♥
  • More Soup Feat MF Doom ♥♥♥
  • String Beans ( prod by J rawls)  ♥♥♥
  • Keep this moving (Prod by Oh No)

 

Ensuite on passe au délicieux « VERMILLION » (Sorti 2007) 61xfrqfdcil__sl500_aa280_

  • Cheeka Cheeka ♥♥♥
  • Speakers ♥♥♥♥♥
  • So Kona ♥♥

 

 

Qu’est ce que t’en dis sur Clap Trap? moka-only_clap-trap_00_cover Trinity Hill c’est le seul morceau qui me parle vraiment…nan tu blagues là…

 

 

Mais encore on en veut encore et on en redemande avec le très gouteux Carrots&Eggs (sortie 2008)

Mention spéciale au morceau « Clapsnare » surtout la plage cachée à la fin du titre véritable bombe musicale fusionnant Hip hop et Jazz, Moka y pousse même la chansonnette à son aise, les autres délices de l’album qui peuvent devenir de vraies addictions, « I’m Hot », « Fer Sure », « On and On Citizen », « Felt Before » et l’un des meilleurs titres en featuring avec Sadat X « The New Era B-Boy Pockets »

  • Clapsnare ♥♥♥♥♥
  • I’m Hot ♥♥♥
  • Fer Sure ♥♥♥
  • On and On Citizen ♥♥♥♥00-moka-only-carrots-and-eggs1
  • The New Era b-boy pockets feat Sadat X ♥♥♥♥
  • Felt Before ♥♥

 

novembre 1, 2008 Posted by | Petits Cocktails "So Exotic" entendez par "cocktail" "Playlist" | 2 commentaires

Salut à tous autant que vous êtes…..!!!!

novembre 1, 2008 Posted by | Petits Cocktails "So Exotic" entendez par "cocktail" "Playlist" | Laisser un commentaire

La petite découverte de la semaine….

La voix suave et chaude d'une jeune artiste plein de talent
 
Ce nom ne vous dit pas surement grand chose Kissey Asplund petit bout de femme métissée au style assez rafraichissant nous rappelant de part son originalité vestimentaire innovateur, et son style musical hybride une certaine Ms Jack davey.
J’ai découvert cette artiste en flanant sur la page myspace, un fly a attiré mon attention, je suis allée sur sa page et « BAM!! » mon oreille m’a envoyé des signaux plutot positifs, avec ce petit air jazzy soul grace aux prods du Papa Jazz crew le ton est donc donné.
Qui c’est KISSEY ASPLUND? C’est une jeune chanteuse métissée d’origine Suédoise âgée de 25 ans qui a donc collaboré via le site Myspace avec notre Papa Jazz crew hexagonal formé en 2003 (qui nous gratifie de bonnes galettes artistiques tout comme les Jazzlib, c’est à dire lorgnant de loin les talents d’artistes rares…)  ehh oui la musique dépasse les frontières et n’a donc plus de limites…si cette jeune artiste a toujours été bercée par la musique des années 70 elle n’en ait pas moins dans l’air du temps en mélangeant des univers différents ceux qui l’ont influencé sans doute la soul le jazz et ceux de son époque actuelle l’électro, new wave, hip hop de par les basses bien chaudes, Plethora sorti donc le 8 Mars se veut chaleureux, éclectique, et de sa voix suave plus les beats du collectif qu’elle vient  donc réchauffer cet hiver mes oreilles refroidies par le temps, mes coups de coeur sur cet album à la 1ère écoute: Caos, Syntax Error que je vous recommande très fort car c’est vraiment mon coup de foudre, et You and I. En éspèrant la voir très prochainement en Live chez nous…croisons les doigts…

octobre 29, 2008 Posted by | Petits Cocktails "So Exotic" entendez par "cocktail" "Playlist" | Laisser un commentaire